Comment améliorer son bilan énergétique ?

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

L’amélioration du bilan énérgétique d’une maison permet de réduire sensiblement sa facture énergétique que ce soit pour chauffer ou pour refroidir son logement. Heureusement, il existe de nombreux moyens pour optimiser son bilan énergétique.

Conserver la chaîne du froid

Afin de réduire ses pertes d’énergies, il est d’abord essentiel de conserver le plus longtemps possible la chaîne du froid, c’est-à-dire de limiter les différences de température entre les pièces de la maison. Par exemple la VMC double-flux permet de chauffer l’air extérieur avant qu’il ne s’introduise dans la maison pour atténuer la consommation énergétique en terme de chauffage. Si le système de ventilation était une simple ventilation mécanique, l’air rentrerait dans les pièces du logis à température extérieure ce qui réduirait d’autant la température intérieure. D’importantes économies d’énergie sont réalisables en effectuant des travaux d’isolation, de ventilation, ou encore en passant à un nouveau système de chauffage.

CO2

Quels travaux pour mon logement?

Pour des travaux efficaces et efficients il faut se pencher sur le rapport énergie consommée/énergie restituée, c’est-à-dire sur la rentabilité énergétique des nouvelles installations. Pour cela un indice très pratique a été mis en place: le COP ou coefficient de performance. A titre d’exemple une pompe à chaleur à un coefficient de performance moyen de 3 contre un rendement de 1 pour les meilleures chaudières.

En effet une chaudière à gaz à condensation - qui récupère pourtant une partie de son énergie au moment de la condensation - aurait un rendement moyen de 1,09, bien loin des performances d’une pompe à chaleur. La pompe à chaleur, dans des conditions identiques, sera donc 3 fois plus efficace que la chaudière! L’aérothermie et la géothermie sont des moyens de chauffages globalement plus performant que les autres.
Il ne faut pas non plus oublier les installations permettant de consommer sa propre électricité comme les panneaux photovoltaïques ou les éoliennes. Ce sont des installations coûteuses mais elles ont l’intérêt de réduire grandement sinon entièrement la dépendance énergétique des ménages qui s’en sont dotés. Dans des conditions climatiques propices il est même possible de générer des profits en revendant son surplus d’électricité à un tarif préférentiel.

Comment financer de tels changements?

L’amélioration de son bilan énergétique passe la plupart du temps par un changement des installations - climatisation et chauffage en particulier - , des travaux d’isolation, ou le passage à une nouvelle source d’énergie. Tous ces travaux ont un coût relativement lourd, c’est pourquoi plusieurs solutions se sont créées pour aider les ménages prêts à investir dans des travaux de rénovation énergétique.

Les aides gouvernementales

En première ligne viennent les aides gouvernementales. Anah, Ademe, « Habiter Mieux », TVA réduite, CITE, tous ces noms vous disent peut-être quelque chose. Ils désignent en effet une petite partie des organismes d’Etat ou des aides disponibles au niveau local, régional et national.
Les aides se manifestent tout d’abord sous forme de crédit, c’est le cas de l’Éco-Prêt à taux zéro (Éco-ptz), qui sous certaines conditions permet de bénéficier d’un crédit d’au maximum 30 000€ à taux nul.
La majorité d’entres-elles représente cependant des aides financières directes ou des réductions de frais à l’image du Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique ou CITE (ex-CIDD) qui compense exactement 30% de l’impôt sur le revenu sur la base des travaux de rénovation énergétique. Et même si le ménage n’est pas imposable, cette somme lui est directement reversée sur son compte bancaire!
Les aides étatiques sont légions mais souvent difficiles d’accès en raison du vaste réseau de programmes gouvernementaux actuellement disponible, et qui risque de s’étendre davantage avec la loi de transition énergétique. Il est dès lors conseillé d’explorer méthodiquement les sites de l’Agence Nationale de l’Habitât (Anah) et de l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie (Ademe) pour connaitre ses droits en matière de travaux immobiliers.
L’espace info énergie du gouvernement a néanmoins été progressivement alimenté ces deux dernières années pour répondre aux multiples questions des internautes.

Le Compte CO2, un financement alternatif

En marge des aides financières de l’Etat certaines entreprises proposent désormais des mécanismes de compensation carbone fondées sur la réduction des émissions de CO2. C’est le cas du Compte CO2, entreprise récente mais aujourd’hui seule à bénéficier en France de la double accréditation de l’Etat et de l’ONU pour vendre sa monnaie carbone!

Le Compte CO2 est une entreprise qui vous rémunère sous forme de monnaie les émissions de CO2 que vous avez économisé sur votre bilan énergétique. Acheter un véhicule électrique, passer du fioul au photovoltaïque ou encore améliorer l’isolation de son logement peuvent être un motif de gain ultérieur si des réductions d’émissions de CO2 se sont fait ressentir. La monnaie offerte en échange par le Compte CO2 est la monnaie CO2, où chaque CO2 représente 1kg de CO2 économisé sur votre facture énergétique.

À l’origine du Compte CO2 vient l’idée de transposer le marché du carbone européen issu des protocoles de Kyoto dans la sphère privée. Ainsi tout un chacun pourrait acheter ou revendre de la monnaie CO2 pour effectuer ses transactions financières courantes. Dans le système des “droits à polluer”, l’objectif est de donner une valeur monétaire quantifiable aux émissions de CO2 pour mesurer l’impact de la pollution annuelle des entreprises. Dans le cas du Compte CO2, l’objectif n’est pas tant de punir les pollueurs que de récompenser celles et ceux qui font un pas en avant vers une société bas-carbone.

Comment améliorer son bilan énergétique ? - 5.0 out of 5 based on 1 vote

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation de cookies J'ai compris

×

l'ABC de la climatisation en 220 pages  

Le livre 100% pratique et utile sur le terrain!

  livre abc