Réduire sa facture de climatisation en 7 conseils.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Chauffer une habitation, des locaux commerciaux, des bureaux est d’évidence une nécessité non seulement pour le confort des personnes mais aussi pour les habitations et locaux eux-mêmes.
La climatisation notamment pour le particulier est encore un luxe même si de nombreux Français en sont équipés. Quant aux locaux commerciaux, d’entreprises, de bureaux, la climatisation est depuis longtemps largement utilisée.

Voyons comment réduire sa facture énergétique en mode froid

economie energie climatisation

Réglage de la température de consigne

Bien entendu pour faire des économies il faut être raisonnable sur le réglage la température de consigne. Un écart de 5° entre la température intérieure et extérieure est tout à fait convenable. Une température de consigne de 25 à 26 °C est un bon compromis entre confort et économie d’énergie.
Pourquoi ne pas installer une régulation qui intègre une consigne flottante, c’est-à-dire que la température intérieure augmentera ou diminuera en fonction de l’augmentation ou la diminution de la température extérieure.
Pour réduire sa facure énergétique dans les installations de type eau glacé on peut soit augmenté la température de départ de l’eau (régime normal départ 7°, retour 12°) soit utilisé une régulation sur loi d’eau qui permettra de faire glisser la température de départ de l’eau en fonction des besoins réels du bâtiment.

Augmentation de la température en période nocturne

La température de confort pourra être maintenue par exemple à 26° en période d’occupation (jour) puis en période d’inoccupation (nuit) la température sera réglée à 28 ou 30 °.

Réduction de la vitesse des ventilateurs en zone morte

Les moteurs de ventilation sont parmi les plus gros consommateurs d’énergie car il fonctionne souvent en permanence.
Réduire leurs vitesses en zone morte c’est-à-dire quand on n’a pas besoin de chauffer ou de climatiser, constitue une bonne piste en termes d’économie d’énergie électrique.
En ce qui concerne les terminaux comme les ventilo-convecteur, les CTA on peut aussi réduire ou augmenter la vitesse des moteurs en fonction de la différence de température entre la consigne et la température mesurée dans le local.
Plus cet écart sera grand plus la vitesse demandée sera importante et vise versa.

Surventilation, free cooling

Utiliser l’énergie gratuite contenue dans l’air, quand la température de l’air est suffisamment basse notamment le soir.
On peut tout à fait utiliser cette énergie pour refroidir un bâtiment ou une habitation, en introduisant cet air frais par surventilation. Le bâtiment emmagasinera cette énergie ce qui réduira d’autant le temps de fonctionnement de la climatisation.

Se protéger des rayons solaires

Nous le savons bien en été quand il fait très chaud notre premier réflexe est de fermer les volets, cela constitue une barrière assez efficace contre la chaleur.
Pour se protéger des rayons du solaire encore plus efficacement on peut prévoir des auvents couverts de végétation, des stores extérieurs ou intérieurs (moins efficace).
Des films de protection solaire appliquée sur les vitrages offrent aussi une bonne protection contre les rayonnements du soleil.

Murs végétalisés

La présence de végétaux en contact direct avec les murs d’une habitation permet de réduire l’émissivité du rayonnement solaire de plusieurs degrés. Les arbres aussi permettent de réduire la chaleur émise par le soleil, il faudra choisir des arbres qui perdent leurs feuilles en hiver afin de pouvoir cette fois-ci bénéficier du rayonnement solaire.

Regrouper les appareils à fortes émissivité

Regrouper en un seul lieu et climatiser de façon individuelle, tous les appareils produisant une quantité de chaleur importante comme les serveurs, les photocopieurs etc.,

Autres conseils:

Ceux-ci coulent de source car ils font appel au bon sens :

  • Ne pas obstruait les grilles de soufflage et de reprise avec des éléments de décoration ou des meubles
  • Ne pas aérer les locaux pendant les périodes les plus chaudes, car les murs risquent d’emmagasiner la chaleur qu’il sera difficile de combattre.
  • Réduire au minimum les apports d’air neuf si ceux-ci ne sont pas traités au préalable, utiliser des détecteurs de présence ou réguler le débit avec des sondes CO2.
  • Attention aux éclairages de type halogène, sans gradateur = chaleur garantie.
  • La maintenance curative et préventive des installations devra être faite régulièrement, autrement gare à la casse du matériel.
Réduire sa facture de climatisation en 7 conseils. - 5.0 out of 5 based on 2 votes

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation de cookies J'ai compris

×

l'ABC de la climatisation en 220 pages  

Le livre 100% pratique et utile sur le terrain!

  livre abc